Ce site a pour emblème le bou-saadi, couteau traditionnellement fabriqué dans l'oasis de Bou Saâda (Algérie), le modèle que je possède ayant été forgé et monté, au début des années 60, sur commande de mon père qui y fut instituteur pendant plusieurs années. La lame a été forgée à partir d'une lime à métaux (si ma mémoire ne me trahit pas), le manche est en corne (de bélier ? pas sûr...) et le fourreau typique en bois recouvert de cuir (de chameau ?).

Mon attrait (le terme "passion" serait excessif) pour les couteaux a débuté très jeune, en digne successeur de mon père à qui j'ai toujours connu un canif dans la poche. Dès 12 ans, j'ai eu le mien, petit canif à deux lames. Plus tard, à l'occasion de vacances dans les Alpes, je me suis intéressé aux Opinel avant de visiter Laguiole dans les années 80 et d'y découvrir ses fameux couteaux. Mon intérêt s'est ravivé après quelques années de pause lorsque, après mon installation en Ardèche, j'ai découvert l'Ardéchois.

Les photos ont pour la plupart été faites au flash, direct + esclave, d'où des couleurs pas toujours exactes. J'espère pouvoir bientôt en refaire en lumière naturelle (ou artificielle mais sans flash, en mini-studio) pour être plus proche de la réalité.

Lame 8 jardin avec manche cade et buis

Nouvelle création à partir d'une lame jardin n° 8 inox et de plaquettes de cade assemblées avec une plaquette de buis intermédiaire.

Collage des plaquettes avec serrage à l'étau, perçage de l'axe pour la lame et de celui de la butée, puis rainurage ont été suivis par un façonnage de la forme au Carvin' Jack, avant le ponçage au papier de verre, le polissage à la laine d'acier 0000 et l'application d'huile de lin.

Il reste quelques petits défauts de polissage, mais surtout, ayant fait l'erreur de ne pas mettre de rondelle sur l'axe du côté gauche, ce qui m'aurait permis de serrer un peu plus, j'ai une lame trop libre qui ne reste pas fermée... mais elle reste bien tenue en position ouverte gâce à l'étroitesse de la rainure à l'avant, côté dos du manche. Je reprendrai peut-être ce système d'axe et j'en profiterai peut-être pour affiner les côtés du manche, mais la tenue en main étant agréable, peut-être en resterai-je là au niveau de la forme !

Une première photo, couteau posé sur une tranche d'olivier qui me servira bientôt de présentoir à couteaux :

Opinel manche cade et buis

Sous d'autres angles :

Opinel manche cade et buis

Opinel manche cade et buis (dos)

Opinel manche cade et buis fermé

Opinel manche cade et buis (fermé, couché)

Opinel manche cade et buis (autre face)