Lorsque, fortuitement, j'ai entendu parler de la version "effilée" de l'Opinel, je n'ai pas résisté longtemps avant d'aller voir – et de craquer sur – ce nouveau modèle. Je suis reparti avec un n° 10 en olivier que j'ai utilisé pendant quelques mois à tous mes repas, avant de revenir au Laguiole que j'avais mieux en mains.

Opinel effilé 10 olivier

 

Ce couteau a une particularité que j'ai découverte il y a quelques mois en m'intéressant de nouveau à ce type de modèle : on n'y voit pas la gravure habituelle d'Opinel ! Après interrogation d'Opinel, puisque j'en étais arrivé à douter de son authenticité, j'ai eu confirmation de celle-ci : la gravure avait à l'époque été faite au laser, et à force de récurer après chaque repas, elle s'est effacée ! De même, le manche est devenu terne et je n'ai pour le moment pas réussi à le raviver, même en le ponçant légèrement et en l'huilant délicatement.

En fait, en jouant avec les reflets sur la lame, on arrive, difficilement, à voir le reste de gravure, ce que j'ai découvert récemment.

Depuis, un modèle n° 8, manche également en olivier, mais plus veiné, est venu compléter la collection.

Opinel effilé 8 olivier

L'ajout de nouveaux commentaires est désactivé