Point de départ, un n° 8 en chêne, lame inox :

Opinel 8 manche chêne

Premières modifications : dévernissage puis dégrossissage de la nouvelle forme au couteau pour sculpter de Sylvain Brunet, un peu de lime, beaucoup de papier de verre et encore plus d'huile de coude, puis application au doigt d'huile de lin suivie quelques instants plus tard de simple essuyage. La nouvelle forme a été créée à partir du manche standard, avec comme impératif la conservation d'une bonne prise en main et pas de ressemblance avec le manche du modèle de jardin :

Opinel chêne manche modifié

 Opinel chêne

Opinel chêne fermé

Prochaine étape : tenter soit de guillocher le dos de la lame, soit de sculpter un motif ou mon pseudo sur le manche. Peut-être aussi éviderai-je un peu plus le dessous du manche, mais je crains alors qu'il soit trop fin et moins agréable en main.

Modification de la forme de la lame et tentative de guillochage. La pointe de la lame a été découpée et arrondie à la Dremel avec disque à tronçonner puis pierre, en association avec l'utilisation de deux types de limes à métaux. Aucune de mes limes ne permettant le guillochage, il a été débuté à la pierre Dremel, puis légèrement complété à la lime ronde. Il s'agit donc d'un guillochage a minima pour le moment. L'arrondi du dos de la lame est aussi à reprendre.

Opinel chêne modif. 2° phase

Opinel chêne modif. 2° phase

Puis le cul du couteau a été retravaillé un peu dans le style "capucin", compte tenu de la réduction de longueur de la lame. J'avais hésité à changer la lame pour mettre celle d'un n° 8 de jardin, mais finalement, j'ai préféré conserver celle modifiée et reprendre le manche. Malgré ça, il reste agréable en main. Le dos de la lame a été repris et j'attends l'arrivée de limes aiguilles Vallorbe pour une amélioration du guillochage, avant un bon polissage.

Opinel chêne modifié phase 3

Opinel chêne phase 3 fermé

Opinel chêne phase 3

Le manche doit subir un nouveau ponçage. Je ne sais pas si je le laisserai simplement huilé ou si j'y passerai un peu de cire.

Malgré le ponçage (à main levée et transversal : pas facile !) au papier de verre grain très fin, puis à la laine d'acier 0000, je n'arrive pas à avoir un lissage à mon goût, les parties les plus tendres du bois restant toujours un peu en creux. La lame a été polie à la Dremel, avec beaucoup d'attention mais un effet insuffisant, cet acier Opinel étant particulièrement dur ! Voici l'aspect actuel :

Opinel chêne

Opinel chêne

L'ajout de nouveaux commentaires est désactivé